En Nl Fr
<
>
  • languages
  • years
  • contexts
  • locations

#18587
track: 1895 - 01 - BNA-BBOT
album:

24/04/2024
Ann Milis stelt zichzelf kort voor en legt uitgebreid uit hoe Vrienden van Het Huizeke vzw werkt. Ze neemt je mee in haar levensverhaal en vertelt hoe een wake-up call van haar dochter haar ertoe ... (read more)
Ann Milis stelt zichzelf kort voor en legt uitgebreid uit hoe Vrienden van Het Huizeke vzw werkt. Ze neemt je mee in haar levensverhaal en vertelt hoe een wake-up call van haar dochter haar ertoe aanzette om hulp te zoeken en haar leven te veranderen. Ann had het geluk om van haar eigen situatie haar werk te maken. Nu, na 18 jaar, vindt Ann dat ze de titel van maatschappelijk werker wel heeft verdiend, ook al heeft ze niet het officiële diploma. Haar getuigenis maakt snel duidelijk waarom zij die titel eer aandoet.

#18586
track: 1895 - 02 - BNA-BBOT
album:

24/04/2024
Ann bespreekt hoe moeilijk het soms kan zijn voor mensen in armoede om hulp te vragen bij maatschappelijk werkers vanwege de drempel die ze moeten overwinnen. Daarom legt ze uit dat er in een duo ... (read more)
Ann bespreekt hoe moeilijk het soms kan zijn voor mensen in armoede om hulp te vragen bij maatschappelijk werkers vanwege de drempel die ze moeten overwinnen. Daarom legt ze uit dat er in een duo gewerkt wordt: maatschappelijk werker en ervaringsdeskundige slaan de handen ineen om de beste hulp te bieden aan mensen in armoede. Ze benadrukt ook dat hulp op maat nodig is, omdat ieders situatie enorm verschillend kan zijn. Ann illustreert dit met voorbeelden van daklozen en maakt duidelijk dat hulp op maat in de praktijk vaak ontbreekt.

#18585
track: 1895 - 03 - BNA-BBOT
album:

24/04/2024
Ann bespreekt hoe het voor haar voelde om gekozen te worden als werkkracht bij Vrienden van Het Huizeke. Ze vertelt over de mensen van Vrienden van Het Huizeke die haar wilden aanwerven en haar ... (read more)
Ann bespreekt hoe het voor haar voelde om gekozen te worden als werkkracht bij Vrienden van Het Huizeke. Ze vertelt over de mensen van Vrienden van Het Huizeke die haar wilden aanwerven en haar tijdens de sollicitatierondes een kans gaven. Ze beschrijft hoe het voelde om eindelijk mensen te hebben die in haar geloofden. Ann praat ook over haar wens om een eigen project op te zetten, waarbij hulpverlening wordt voorzien voor achttienjarigen die plots op straat belanden en hun plan moeten trekken. Ze benadrukt duidelijk haar boodschap: "Luister naar mensen in armoede om armoede te bestrijden!"

#18584
track: 1895 - 04 - BNA-BBOT
album:

Ann bespreekt de verschillen die ze heeft gezien in de voorbije 18 jaar tijdens haar carrière bij Vrienden van Het Huizeke. Op ironische wijze haalt ze ook aan dat aan het begin van haar carrière, ... (read more)
Ann bespreekt de verschillen die ze heeft gezien in de voorbije 18 jaar tijdens haar carrière bij Vrienden van Het Huizeke. Op ironische wijze haalt ze ook aan dat aan het begin van haar carrière, een slogan luidde: "armoede uit de wereld tegen 2017." Ze moet met droefheid vaststellen dat dit doel niet werd bereikt in 2017 - en dat het nog lang zal duren vooraleer het effectief wordt bereikt. Het probleem start vaak omdat er nog te veel wordt gedacht vanuit de middenklasse. Uiteraard kan een beleid tegen armoede niet vanuit dat standpunt vertrekken, legt Ann uit.

#18583
track: 1894 - 01 - BNA-BBOT
album: 1894 - Brico

Francky, 52 ans, anciennement sans-abri, désormais logé à Bruxelles grâce au CPAS, partage son expérience. Il souligne le rôle des CPAS dans l'octroi de revenus, mais critique le manque ... (read more)
Francky, 52 ans, anciennement sans-abri, désormais logé à Bruxelles grâce au CPAS, partage son expérience. Il souligne le rôle des CPAS dans l'octroi de revenus, mais critique le manque d'action des associations. Il estime que la société punit les bons pour les mauvais et appelle à reconnaître les efforts des individus. Francky exprime son désarroi face aux difficultés financières malgré un revenu de 1 200 €, notamment en raison des dépenses telles que le loyer et la pension alimentaire. Il déplore le manque de soutien global et le sentiment d'être oublié par la société. Son expérience personnelle, marquée par un divorce qui l'a conduit à la rue, l'a amené à perdre espoir en l'avenir. Il remet en question les politiques sociales, affirmant que les étrangers reçoivent parfois plus d'aide que les Belges eux-mêmes. Pour lui, les politiques ne profitent qu'aux riches, laissant les plus démunis de côté. Francky exprime sa frustration quant au manque de formation aux outils informatiques et son impression que la société avance technologiquement mais recule socialement.

#18582
track: 1894 - 02 - BNA-BBOT
album: 1894 - Brico

Francky exprime sa frustration envers le système d'aide sociale et le manque de soutien pour les personnes dans le besoin. Il souligne l'importance du bien-être mental et physique avant ... (read more)
Francky exprime sa frustration envers le système d'aide sociale et le manque de soutien pour les personnes dans le besoin. Il souligne l'importance du bien-être mental et physique avant toute action. Il partage son expérience au CPAS, où il a été confronté à des changements fréquents d'allocations et à un sentiment d'immobilisme. Malgré des difficultés financières et une situation de logement précaire, il refuse de perdre espoir. Il critique également le manque d'accès aux ressources de base, telles que les téléphones, pour les personnes défavorisées. Enfin, il dénonce la stigmatisation sociale et l'indifférence envers les sans-abri, appelant à une plus grande solidarité.

#18581
track: 1894 - 03 - BNA-BBOT
album: 1894 - Brico

Il vit dans le quartier des Marolles dans un petit appartement de 8 mètres carrés qu'il considère comme inhabitable en raison de l'absence de fenêtre dans la cuisine et de la taille ... (read more)
Il vit dans le quartier des Marolles dans un petit appartement de 8 mètres carrés qu'il considère comme inhabitable en raison de l'absence de fenêtre dans la cuisine et de la taille réduite de la pièce. Il dénonce le manque d'accès aux ressources de base telles que la télévision, Internet et les contacts sociaux. Il critique les propriétaires privés pour leur manque d'efforts envers les locataires et exprime sa déception quant à la qualité des aides alimentaires fournies par les associations. Malgré son logement, il se sent isolé et invisible socialement. Il partage également ses difficultés familiales liées à un divorce difficile. L'interviewé appelle à une plus grande solidarité sociale et politique pour aider les personnes défavorisées.

#18580
track: 1894 - 04 - BNA-BBOT
album: 1894 - Brico

Il exprime son constat alarmant sur l'augmentation du nombre de sans-abri, particulièrement dans son quartier des Marolles, et la difficulté croissante de leur situation. Il dénonce le manque ... (read more)
Il exprime son constat alarmant sur l'augmentation du nombre de sans-abri, particulièrement dans son quartier des Marolles, et la difficulté croissante de leur situation. Il dénonce le manque de sécurité dans les rues et la précarité des ressources disponibles pour les sans-abri, les poussant parfois au vol. Il critique également la priorité accordée aux animaux par rapport aux êtres humains dans la société actuelle. Il souligne les conséquences psychologiques dévastatrices de la précarité, y compris la dépression et les pensées suicidaires. L'interviewé appelle à une meilleure solidarité sociale, des politiques plus efficaces pour lutter contre la pauvreté et une meilleure compréhension des difficultés des personnes défavorisées.

#18579
track: 1894 - 05 - BNA-BBOT
album: 1894 - Brico

Le témoignage met en avant les défis de santé auxquels son amie est confrontée. Elle souffre d'un cancer mais rencontre des difficultés pour accéder aux soins appropriés en raison de ... (read more)
Le témoignage met en avant les défis de santé auxquels son amie est confrontée. Elle souffre d'un cancer mais rencontre des difficultés pour accéder aux soins appropriés en raison de contraintes financières. Les rendez-vous médicaux sont retardés en raison de l'attente pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste, ce qui entraîne des retards dans le traitement. De plus, les opérations subies n'ont pas été entièrement efficaces, ce qui aggrave encore sa situation. Les obstacles financiers et administratifs entravent donc sa capacité à recevoir les soins médicaux dont elle a désespérément besoin, soulignant les inégalités d'accès aux soins de santé auxquelles sont confrontées les personnes en situation de précarité.

#18578
track: 1893 - 01 - BNA-BBOT
album: 1893 - Brico

Discussion sur l’accès aux aides, à Saint-Gilles, à Molenbeek. Favoritisme, discrimination sociale, raciale, le fait d’être une femme.
Discussion sur l’accès aux aides, à Saint-Gilles, à Molenbeek. Favoritisme, discrimination sociale, raciale, le fait d’être une femme.
added to favorites !
track info
favorites
S