Résidence La Dent Creuse

La Dent Creuse est une résidence d’artistes in situ itinérante qui investit des zones vacantes du tissu urbain. Issu d’une réflexion tant sur la création artistique que sur le territoire, ce projet est porteur d’une dynamique culturelle où les rencontres et collaborations induites tissent un réseau mouvant, à l’image de notre terrain d’action: la ville. 

 

La 2ème édition de la résidence La Dent Creuse se base sur une modalité de création mise en perspective avec les caractéristiques d’un site en transformation. L’ensemble des paramètres qui définissent ce territoire a déterminé notre désir d’activer la deuxième édition de la résidence sur ce site et répond à notre volonté de replacer la création artistique au sein des mutations urbaines.

Au coeur d’enjeux économiques, démographiques et écologiques, le canal est le miroir de la ville de Bruxelles : si jusqu’au XXème siècle il est représentatif d’une industrie en plein essor, depuis la désindustrialisation il s’inscrit dans les mémoires collectives comme une cicatrice urbaine, instaurant une fracture sociale entre deux quartiers.

Aujourd’hui, le “plan canal” reflète les besoins d’une société de services, répondant aux modes d’organisation contemporains : ceux de la mixité fonctionnelle où logement, emploi et surtout loisir cohabite(ro)nt.

La reconfiguration des usages du bassin Béco a introduit dans la zone un espace-temps où des initiatives artistiques et sociales ont été rendues possibles (Allée du Kaai, la Zinzinerie, Magasin 4, Barlok, BAD, etc). La restructuration désormais entamée, les enjeux qui animent ce territoire annoncent déjà la décentralisation de ces projets alternatifs et dessinent, jusque-là, les limites d’activation de ses espaces.

C’est sur cette toile de fond que la résidence prend place en investissant plus précisément les péniches Eliane et Molenbeek , toutes deux soumises - à l’instar de leurs voisines - à des occupations précaires (les baux d’amarrage sont renouvelés tous les 6 mois).

Depuis plus d’un an, leurs propriétaires tentent de défendre et faire valoir les projets socio-culturels qu’ils souhaitent développer dans ces anciennes péniches de transport de matériaux. La Dent Creuse s’immisce temporairement dans ces lieux en transition, juste avant leur réhabilitation, et par son soutien, espère voir subsister la dynamique ainsi mise en place.

Louise Boghossian & Alicia Zaton

Lionel Catelan & Baptiste Tosi

Lodewijk Heylen & Elise Van Mourik

Lukas Verdijk, Vesna Faassen

& Adèle Jacot, Mélanie Peduzzi

Marion Menan & Kathi Seebeck

BNA-BBOT

La programmation 2017 rassemble 12 jeunes artistes pluridisciplinaires et 1 structure travaillant sur la mémoire sonore de Bruxelles. Pour une durée de 10 jours, 4 binômes et 1 quatuor sont formés, définissant ainsi des conditions de travail propres à l’expérimentation. La majorité d’entre eux n’ont jamais collaboré ensemble. C’est donc à travers le dialogue et la confrontation de leurs démarches que leurs réflexions se verront évoluer.

Si nos invitations se sont basées sur la complémentarité des pratiques de chacun, aucune thématique ne leur est imposée car les particularités du site choisi constituent des éléments communs autour desquels s’articulent les productions artistiques. Élaborées de manière sensible ou référencée, par la participation ou l’archive, par la mise en place de processus, l’installation monumentale(…), leurs productions seront mises en espace au sein des deux péniches situées de part et d’autre de la rive, témoignant des diverses expériences d’appropriation des lieux et d’un site par la création.

 

 

 

Brussel behoort ons toe